Bienvenue sur le site du Celis

     

A la une

Sidonia Bauer/Pascale Auraix-Jonchière (Hg./éds) : Bohémiens und Marginalität/Bohémiens et marginalité, Künstlerische und literarische Darstellungen vom 19. bis 21. Jahrhundert/Représentations littéraires et artistiques du XIXème au XXIème siècles, Frank & Timme, « Romanistik », Band 30, 2019, 502 p.

Zum Inhalt / Le contenu Sogenannte „Zigeuner“ – Roma, Sinti, Gitanos, Manouches, Zingari – gelten als Randfiguren der Gesellschaft. Die vielfältigen Bezüge zwischen der inszenierten Zigeuner-Figur, der realen Vielfalt und dem Konzept des Außenseiters eröffnen jedoch eine andere Sicht : Die (...)
> +

La Belle au bois dormant en ses métamorphoses. Textualité, transtextualité, iconotextualité, Pascale Auraix-Jonchière et Frédéric Calas (dir.), Clermont-Ferrand, PUBP, 2018, 292 p.

La séduction et le charme des contes ont partie liée avec leur capacité à se métamorphoser au cours du temps en adoptant tout type de scénographies, de genres et de supports tout en réin- vestissant de nouvelles significations et en variant ou mêlant les destinataires. C’est ce pouvoir métamorphique (...)
> +

Revue Sociopoétiques n° 3 : « Sociopoétique du repas »

Dossier coordonné par Sylviane Coyault Clermont-Ferrand, PUBP, décembre 2018 ISSN : 2497-3610 Pour consulter ce troisième numéro cliquer sur ce lien : http://revues-msh.uca.fr/sociopoeti…
> +

Correspondance Alexandre Vialatte — Henri Pourrat (1947-1951)

Ouvrage collectif publié sous la direction de Agnès Spiquel et Alain Schaffner La sortie des « temps noirs » ne signifie pas, pour Henri Pourrat et Alexandre Vialatte, la fin des difficultés – bien au contraire. Les deux amis maintiennent le rythme élevé de leur correspondance : de 1947 à 1951, ils (...)
> +

Le Dieu inconnu (1836-1837), Le Contrebandier (1837), L’Orco (1838), Pauline (1839-1840), in Fictions brèves : nouvelles, contes et fragments. 1836-1840. George Sand, Oeuvres complètes, Béatrice Didier (dir.), Paris, Honoré Champion, 2018, 244 p.

Édition critique par Bernard Hamon, Yvon Le Scanff, Liliane Lascoux, Suzel Esquier Le Dieu inconnu Léa, romaine abandonnée, désespérée, retrouve paix et consolation par sa conversion au Dieu des chrétiens malgré la persécution régnante. Cette courte fiction permet néanmoins à son auteure de dénoncer (...)
> +

Anachronismes créateurs, Alain Montandon et Saulo Neiva (dir.), Clermont-Ferrand, PUBP, 2018, 306 p.

Ouvrage collectif publié sous la direction de Alain Montandon et Saulo Neiva Considéré longtemps comme une grave faute, l’anachronisme a été réévalué pour en souligner les dimensions heuristiques. Acte délibéré ou involontaire, l’anachronisme peut ouvrir la voie aussi bien à une relecture du passé qu’à (...)
> +

Serge Zenkine, La forme et l’énergie. L’esthétique du formalisme russe, Clermont-Ferrand, PUBP, 2018, 186 p.

Les idées du formalisme russe des années 1910-1920 attirent de plus en plus l’attention des historiens : ce sont des idées vivantes, capables de féconder la réflexion d’aujourd’hui. Dans le présent ouvrage, elles sont examinées dans une perspective élargie qui ne se réduit pas à la poétique mais embrasse (...)
> +

Garnier (1834), Le Poème de Myrza (1835), Jeanne Brunereau (éd.) et Mattea (1835) Liliane Lascoux (éd.), in Fictions brèves : nouvelles, contes et fragments. 1834-1835. George Sand, Oeuvres complètes, Béatrice Didier (dir.), Paris, Honoré Champion, 2018, 238 p.

Édition critique par Jeanne Brunereau et Liliane Lascoux Garnier Garnier, jeune provincial de Lons-le-Saunier monte à Paris pour faire ses études. D’un caractère calme, dénué de fantaisie, il rêve de s’introduire dans la société parisienne. Sa maladresse, plus ostensible que réelle, devient le moyen (...)
> +

Poétiques de l’octosyllabe, Danièle James-Raoul et Françoise Laurent (dir.), Paris, Honoré Champion, 2018, 436 p.

Études réunies par Danièle James-Raoul et Françoise Laurent Le vers constitue le parent pauvre des études médiévales où aucun travail récent ne lui a été consacré. Aussi un état des recherches sur la versification s’avérait-il nécessaire à l’analyse et à la connaissance des textes avec, pour objet (...)
> +

Témoignages de la marge. Cultures de résistance, Paris, Éditions KIMÉ, 2018, 357 p.

Sous la direction de Anne Garrait-Bourrier et Philippe Mesnard Ce recueil propose une série de vingt présentations, entretiens et analyses critiques des usages de la mémoire à partir d’un corpus de témoignages littéraires, artistiques ou culturels issus des marges sociales ou politiques de la (...)
> +

Agenda

Lundi 21 janvier

Journée d’études : « Création éditoriale "Les éditions Les Fourmis rouges (Montreuil)" »

Jeudi 24 janvier

Journée d’études : « Carrefours. À propos des croisement entre études postcoloniales, mémorielles et de genre »

Vendredi 25 janvier 14:00-16:00

Séminaire : « Hors frontières. Écritures du déplacement dans une perspective mondiale »

Samedi 26 janvier 09:30-12:00

Séminaire de recherche : « Scénographies de la deuxième personne : l’implication de l’allocutaire dans les textes anciens »

Mardi 12 février 17:30

Séminaire de Sociopoétique

Mercredi 13 février 18:30-20:30

Séminaire : « La place du témoin et ses marges »

Vendredi 15 février 14:00-16:00

Séminaire : « Hors frontières. Écritures du déplacement dans une perspective mondiale »

Vendredi 22 février 14:30

Soutenance de thèse de Kaïs Amri : « Maximes conversationnelles et ressorts du comique dans les comédies de Molière »

Mercredi 13 mars 18:30-20:30

Séminaire : « La place du témoin et ses marges »

Jeudi 14 mars

Journée d’études : « Une sociopoétique de la route »