Revue Mémoires en jeu (Memories at stake), n° 6 : « Cambodge. Tuol Sleng ou l’histoire du génocide en chantier », Paris, Éditions KIMÉ, mai 2018, 146 p.

Tuol Sleng, a history of the Cambodian Genocide under construction

Stéphanie Benzaquen-Gautier, Anne-Laure Porée et Vicente Sánchez-Biosca (dir.)

Le musée du génocide de Tuol Sleng à Phnom Penh commémorera bientôt le quarantième anniversaire de sa fondation. Ouvert en 1979, aussitôt après la chute du régime de Pol Pot, dans les bâtiments de la prison khmère rouge S. 21, il est devenu à travers les années le principal site mémoriel du génocide cambodgien. Il en est question dans des livres, documentaires, expositions, oeuvres d’art et médias sociaux. Ce dossier revisite l’histoire de Tuol Sleng avec l’intention de jeter sur ce lieu un nouvel éclairage. Il rassemble des entretiens et des analyses de spécialistes et d’artistes réfléchissant sur l’histoire de cette prison aussi bien que sur sa transformation comme musée dans un contexte à la fois mémoriel et de transition sociopolitique au Cambodge. Il s’agit de s’interroger sur l’usage des artefacts, des images et des cadres conceptuels par lesquels la mémorialisation et le savoir historique des crimes du régime khmer rouge se sont constitués aujourd’hui.

The Tuol Sleng Genocide Museum in Phnom Penh will soon commemorate the fortieth anniversary of its founding. Established in 1979, right after the downfall of the Pol Pot regime, on the premises of the Khmer Rouge prison S.21, it has become over the years the main site of memory of the Cambodian Genocide, represented in numerous books, documentary movies, exhibitions, works of art, and social media. This dossier revisits the history of Tuol Sleng with the idea to shed a new light on it ; it proposes a multidisciplinary perspective on the site, bringing together interviews and analyses by specialists who reflect on the history of the prison and the role and transformation of the museum in the context of memorial and socio-political transition in Cambodia ; it aims to open up new debates with regards to the artifacts, images, and conceptual frameworks by which the memorialization and historical knowledge of Khmer Rouge crimes are processed nowadays.

Références

Paris, Éditions KIMÉ, p. 146

ISBN : 978-2-84174-880-8

Prix : 18 euros

Année de publication : mai 2018