Témoignages de la marge. Cultures de résistance, Paris, Éditions KIMÉ, 2018, 357 p.

Anne Garrait-Bourrier , Philippe Mesnard

Sous la direction de

Anne Garrait-Bourrier et Philippe Mesnard


Ce recueil propose une série de vingt présentations, entretiens et analyses critiques des usages de la mémoire à partir d’un corpus de témoignages littéraires, artistiques ou culturels issus des marges sociales ou politiques de la société. Il s’est agi de mettre en perspective les diverses modalités de résistance au pouvoir dominant que permettent les expressions testimoniales de la marge.

Ce faisant, l’on a interrogé le rapport de ces expressions aux normes discursives et de représentation dont les témoins subissent la pression, dont ils tentent de se préserver ou avec lesquelles ils doivent faire des compromis. Ces compromis s’imposent d’autant plus que l’on vit sous un régime culturel où la plupart des groupes sociaux ou communautaires aspirent à une visibilité par la reconnaissance et revendiquent un droit à la justice, quand celle-ci est encore possible et réalisable.

En ce sens, si le témoignage individuel ou collectif s’affi rme comme un des principaux vecteurs de revendications ou des récits des événements vécus, on peut se demander si cette situation ne participe pas d’une scène idéale et d’un discours hégémonique de la reconnaissance mémorielle générant leurs propres marges et exclusions.


Publication avec le soutien du CELIS, de l’Université Clermont Auvergne, de l’École Doctorale Lettres, Sciences Humaines et Sociales, de la Ville de Clermont-Ferrand, de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Clermont-Ferrand et de l’Institut des Amériques


Références

Paris, Éditions KIMÉ, coll. "Mémoires en jeu", 357 P.

ISBN : 978-2-84174-902-7 Prix : 29,00 euros

Année de publication : septembre 2018