Serge Zenkine, La forme et l’énergie. L’esthétique du formalisme russe, Clermont-Ferrand, PUBP, 2018, 186 p.

Les idées du formalisme russe des années 1910-1920 attirent de plus en plus l’attention des historiens : ce sont des idées vivantes, capables de féconder la réflexion d’aujourd’hui. Dans le présent ouvrage, elles sont examinées dans une perspective élargie qui ne se réduit pas à la poétique mais embrasse la théorie générale de la culture.

Les formalistes russes ont pu reprendre des recherches des sociologues (celles notamment de l’école sociologique française) pour définir un champ hors-textuel de « la vie quotidienne littéraire » ; ils ont entrevu l’importance des modèles énergétiques de la culture, complémentaires aux explications sémiotiques et rendant compte de la forme dynamique d’un texte.

Celle-ci, selon leur intuition, est externe plutôt qu’interne, ce qui permet d’interpréter la création verbale comme une « pensée du dehors », débouchant sur l’action humaine.

Serge Zenkine est directeur de recherche à l’Université russe des sciences humaines (RGGU) à Moscou. Il a fait paraître en français Madame Bovary et l’oppression réaliste (1996), Le Romantisme français et l’idée de culture (2011), Cinq lectures de Roland Barthes (2017), les éditions critiques du Voyage en Russie de Théophile Gautier (2007) et de Charles Demailly des frères Goncourt (2016).

Références

Clermont-Ferrand, PUBP, coll. "Littératures", 186 p.

ISBN papier : 978-2-84516-802-2

ISBN PDF : 978-2-84516-803-9

ISBN EPUB : 978-2-84516-804-6

15 € (papier), 10 € (EPUB/PDF)

Année de publication : octobre 2018