Master Création littéraire

Objectifs de la formation

Si le concept de « création » est clairement au fondement des objectifs et de la structure du parcours CELJG, il traduit tout autant l’orientation choisie pour le parcours LPC. En effet l’accent est mis sur la préparation à l’entrée en MEEF (CAPES) et autres concours de l’enseignement (agrégation), tout en centrant l’offre de formation sur la notion de « création littéraire », qui s’entend de deux façons complémentaires. D’abord sur le plan de la théorie littéraire (création et littérature, création de la littérature, réflexivité de l’œuvre littéraire ; analyse, genèse et création d’un texte littéraire, etc.) ; ensuite d’une façon plus pratique, grâce à un environnement culturel très favorable et à l’expertise de l’équipe des enseignants-chercheurs dans les domaines de l’événement et de la création littéraires.

Les relations étroites instaurées avec le SUC (Service université culture) – qui reçoit des écrivains en résidence et organise des ateliers d’écriture – , le festival annuel « Littératures au centre » qui rassemble critiques, artistes et écrivains depuis 2015, la création unique en France de la « Biennale de l’album » (1ère édition en juin 2016) – événements soutenus par le CELIS (EA 4280), laboratoire d’appui du master, constituent autant de forces d’attraction et de ressources pour conduire une formation littéraire consciente de ses objectifs et ouverte sur les métiers de la création.

A cela s’ajoute l’existence de fonds patrimoniaux (fonds manuscrits et incunables en médiévistique, centre Blaise-Pascal) ou dédiés à la littérature de jeunesse (Ipomée, Le Sourire qui mord, Être, MeMo, les Fourmis rouges,…) ou populaires (Fonds Bastaire), et de banques de données internationales (Centre de Recherches sur les Littératures et le Voyage) uniques en France, qui constituent autant de sources d’exploitation et de valorisation. Par « création littéraire », nous entendons l’ensemble des actions professionnelles de valorisation et d’accompagnement de l’événement littéraire ainsi que sa mise en œuvre.

L’enjeu est donc d’offrir des perspectives professionnelles variées aux étudiants de Lettres en exploitant un environnement propice, tout en prodiguant un socle de connaissances académiques solide et complet (littératures, langues anciennes, étrangères, française médiévale et moderne, stylistique, poétique).

Enfin, l’un des objectifs forts du master « Création littéraire » est de favoriser une immersion conjointe des étudiants dans le monde de la recherche et dans le monde socio-professionnel. Deux laboratoires d’appui soutiennent cette formation : le Centre de Recherche sur les Littératures et la Sociopoétique (CELIS, EA 4280) ; l’équipe de Clermont-Ferrand de l’Institut d’Histoire des Représentations et des Idées dans les Modernités (IRHIM, UMR 5317). Les étudiants sont impliqués activement dans la recherche : organisation de journées d’étude (UE 8) ; exploitation et valorisation de fonds patrimoniaux ou dédiés, ou encore de banques de données produites dans le cadre des laboratoires (stages) ; rencontres avec écrivains et éditeurs.

Pour la modalité à distance, le lien avec la recherche est maintenu, notamment par des conférences, colloques ou prestations d’artistes en ligne pour lesquels le master propose des exercices appropriés.

Des professionnels de la culture interviennent dans les UE 5, 8 en M1 ; 12, 13 et 14 en M2 (metteurs en scène, acteurs, écrivains, bibliothécaires) dans le parcours 1 (LPC). Dans le parcours 2 (CELJG), on compte 45% de représentants du monde socio-professionnel, dont deux PAST (éditeurs, traductrice, écrivains, infographistes, libraires, médiathécaires, institutionnels du livre, une attachée de presse, journaliste, expert comptable).

Dans les deux parcours, l’accueil des étudiants en stage se fait à la BCU, dans des maisons d’édition ou tout type de structure ayant une mission éditoriale (presse, musée, etc.) ou culturelle en lien avec la littérature et le monde de l’édition.

Le master « Création littéraire » propose deux parcours complémentaires :

« Littératures, poétique, création » (LPC) – également offert à distance ;

« Création éditoriale des Littératures de jeunesse et générales » (CELJG).

= Cliquer sur ce lien pour lire la suite : Plaquette Master Création littéraire