Adeline Chevrier-Bosseau

Maître de conférences

Adeline Chevrier-Bosseau est agrégée d’anglais (2005) et l’auteur d’une thèse intitulée « Emily Dickinson du côté de Shakespeare : modalités théâtrales du lyrisme » (2011).

Ses recherches portent principalement sur le dialogue entre la littérature et les arts de la scène aux Etats-Unis au 19e et au 20e siècle, principalement la danse et le théâtre. Elle a publié plusieurs articles sur les relations entre le lyrisme et la théâtralité, en particulier chez Emily Dickinson, et s’intéresse particulièrement à la question de l’héritage de Shakespeare pour les auteurs américains.

Quelques publications :

- « L’Orientalisme Shakespearien d’Emily Dickinson » Shakespeare aux Etats-Unis, les paradoxes de l’héritage, numéro dirigé par Vincent Broqua et Ronan Ludot-Vlasak, Représentations, Revue Électronique du CEMRA, Université Stendhal Grenoble 3, décembre 2014, 6-22.

- « “Because I see —New Englandly” : Subverting Legacies in Emily Dickinson’s Poems », Thy Truth Then Be Thy Dowry, Questions of Inheritance in American Women’s Literature, dirigé par Stéphanie Durrans, Cambridge Scholars Publishing, 2014, 21-36.

- « “By a Mouth that cannot speak”, l’écriture paradoxale de la peur dans les poèmes d’Emily Dickinson », in De la peur en Amérique : l’écriture au défi du frisson, dirigé par Sylvie Bauer, Cécile Roudeau, et Marie-Odile Salati, Chambéry : Editions de l’université de Savoie, janvier 2011, 53-73.

- « The influence of Shakespearean Theatricality on Emily Dickinson’s Lyrical Self » Dossier « American Shakespeare » dirigé par Vincent Broqua, revue en ligne Transatlantica, 1, 2010. URL : http://transatlantica.revues.org/4901

Équipe de Recherche :

Adresse email : achevrier.bosseau@gmail.com