Vous êtes ici : Accueil

  • Conférence,

Conférence de Véronique Léonard-Roques

Publié le 16 avril 2019 Mis à jour le 16 avril 2019
Date(s)

le 21 mai 2015

Lieu(x)

Bibliothèque Lettres et Sciences Humaines - Salle Massillon

À 18h00

Véronique Léonard-Roques
 "Grande Guerre et genre (gender) dans la fiction contemporaine pour la jeunesse"

 

Dans la fiction contemporaine pour la jeunesse qui traite de la Grande Guerre, le point de vue adopté par les auteurs est généralement masculin. Mais certains écrivains choisissent dans leurs récits de faire entendre une voix de jeune fille, ce qui permet de rendre compte de l’autre front, celui de l’intérieur, dans la participation des femmes et des filles à l’effort de guerre. Adopter le point de vue d’une adolescente implique de représenter les rôles sociaux considérés comme spécifiquement féminins et d’interroger la question de l’émancipation féminine en matière de préjugés et de clichés.

Les fictions ne manquent pas de rendre compte de l’importance de la figure de l’infirmière ({ou Ange blanc}) dans les représentations sociales ; elles s’intéressent aussi à des pionnières (les FANY britanniques, la scientifique franco-polonaise Marie Curie) qui, pendant le conflit et au-delà, ont contribué à faire bouger les lignes de partage du genre.

"Écrire la Grande Guerre en littérature de jeunesse aujourd’hui : l’exemple de The Foreshadowing de Marcus Sedgwick (2005)", in Écritures de la Grande Guerre,  Paris, Société française de littérature générale et comparée, 2014, p. 152-173.