Atelier Recherche-Création (ARC) à venir (01/01/2021)

Logo de RESCAM
L’Atelier Recherche-Création (ARC) s’intéresse aux théories et aux pratiques de recherche-création développées depuis plusieurs décennies au sein de l’université française, après avoir connu des modélisations pionnières (recherches nord-américaines, pratiques de Creative Writing). Au croisement de plusieurs disciplines (lettres, théâtre et arts de la scène, histoire, histoire de l’art…), il articule l’activité de la recherche scientifique (en lien étroit avec les différents axes et programmes développés au CELIS) et la création artistique pour observer de nouvelles modalités de constitution et de diffusion des savoirs, décrire les nouveaux agencements pluridisciplinaires qui se développent dans l’épistémologie de la recherche-création.
Organisé en « atelier », il permet aux chercheurs et chercheuses du CELIS :
- de réfléchir à une ouverture recherche-création de leurs projets de recherche ;
- de se réunir pour échanger des outils, méthodes, pratiques sur des points plus précis, par exemple :
  • sur les différents formats de la recherche-création : rencontres avec des écrivains/artistes dont notre recherche devient la médiatrice ; constitution de binômes ou d’équipes artistes/chercheurs pour produire des savoirs ; théorisation par des écrivains-chercheurs ; intégration dans la recherche de pratiques artistiques : ateliers de création, etc.
  • concernant l’encadrement des mémoires et thèses : en lien avec le RESCAM, vade-mecum de la recherche en création, grilles d’évaluation des travaux des étudiants et étudiantes ; réflexion sur les spécificités de l’encadrement de travaux en recherche-création.
Des workshops seront organisés pour échanger sur toutes ces questions, au sein du CELIS, et avec des chercheurs et chercheuses invités (#recherche-création).

Par création, on entend non seulement les pratiques qui ont partie liée avec la création du texte littéraire, l’écriture de création, mais encore les formes en interaction avec la source qu’est le texte : pratique de performances, slam, scène ouverte, adaptations, écritures numériques, etc. À la lumière des travaux développés par les historiens sur les matériaux littéraires, en particulier au CHEC, sont également pris en considération, à chacun des stades de la création, les matériaux archivistiques (en particulier ceux déposés à la MSH).
Les créateurs et les chercheurs sont associés afin de cerner des processus de création, les démarches réflexives, les dispositifs artistiques dans leurs innovations, avec un intérêt tout particulier porté aux nouveaux questionnements sur l’archive, alors même que l’archive de la création est devenue, dans des domaines considérés, la préoccupation de notre décennie. Le croisement de ces théories et de ces pratiques constitue un paradigme d’avenir, dans lequel la relation avec le monde culturel et artistique n’est plus considérée comme une valorisation de la recherche, mais comme un dialogue dans les deux sens, et où la création est partie prenante de la recherche, en particulier dans le champ contemporain. À partir d’une observation à l’échelle internationale, l’ambition consiste à sonder les théories, et à expérimenter les pratiques de recherche-création autour de la littérature, des arts de la scène, dans toute leur amplitude, leurs variantes et leur dynamique.