Margarita Serafimova

Photo de Margarita Serafimova

Enseignante à l’Institut d’Études balkaniques, Académie bulgare des Sciences

Docteur ès lettres, Margarita Serafimova a soutenu, d'abord, en 2000 à l'Université de Sofia (St. Kliment Ohridski), une thèse sur «Le roman épistolaire français de l’époque des Lumières dans la poétique historique de la lettre» et ensuite en 2016 à l'Institut d'études balkaniques, une thèse consacrée à «L'espace et le texte narratif. Le rôle des lieux dans la construction du sens».

Ses domaines de recherche englobent différentes questions anthropologiques et sociopoétiques dont par exemple :
- Pratiques littéraires de l’espace. Topoanalyses.
- Littérature et peinture. Rhétorique de l'image


Publications récentes :
« Lieu et genre dans trois textes tableaux d’Edgar Poe », A.-S. Gomez, N. Charest (éd.), Genres littéraires et peinture, Clermont-Ferrand, Presses Universitaires Blaise Pascal, 2015, p. 169-188;
« Écrire “les mémoires des choses“ : tissus et couleurs dans les intérieurs littéraires des frères Goncourt », in A. Montandon (dir.) Tissus et vêtements chez les écrivains au XIXe siècle, Sociopoétique du textile. Paris, Honoré Champion, 2015, p. 449-462
« La saison des neiges », in A. Montandon (dir.) Écrire les saisons. Paris, Ed. Hermann, 2018, p. 239-267.
L’Espace dans la littérature [Prostranstvoto v literaturata], Veliko Tarnovo, Faber, 2018.