Olivia-Jeanne Cohen

Olivia-Jeanne Cohen est chargée d’enseignement à l’École militaire (Paris).
Universités de rattachement : Sorbonne Paris III et IV.

  • Auteur
  • Docteur ès-lettre, Olivia-Jeanne Cohen a soutenu une thèse de doctorat en littérature française  en 1995, à l’université Paris 3, sur les « Lointains fanés et silencieux : La représentation de l’espace dans l’œuvre poétique de O.V. de L. Milosz », sous la direction de Philippe Hamon.


Ses axes de recherche actuels s'articulent autour de la question de l’être-au-monde et des liens entre la littérature et l’art (essentiellement la peinture et la danse).

Ses activités de recherche dans le domaine de la littérature et des arts sont orientées vers la question de la représentation de l'espace, du paysage et de la place du sujet dans l’espace représenté, de l’être au monde notamment en littérature, dans le texte poétique ou le récit du 19ème siècle à nos jours, et en art (essentiellement dans le domaine de la danse et de la peinture).

Elles relèvent essentiellement de la théorie littéraire, de la critique thématique, de l’esthétique et de la poétique des textes et s’inscrivent dans le prolongement des travaux universitaires consacrés à ces questions (notamment de Jean-Pierre Richard, de Philippe Hamon, de Michel Collot, d’Henri Meschonnic, de Georges Steiner …).

La question du paysage, et plus généralement celle des modes de représentation de l’espace et de l'être-au-monde m’amène à étudier son statut (comme chorégraphie, topographie, géographie ...) dans un certain nombre de pratiques artistiques liées à la littérature : la danse, la peinture, le théâtre ... Ces études traitent principalement d'œuvres appartenant à la seconde moitié du 19ème siècle à nos jours.

Bibliographie d'Olivia-Jeanne Cohen