Professeur de littérature générale et comparée
Membre de l'IUF


 
Philippe Mesnard est professeur de Littérature comparée. Chercheur permanent au CELIS (EA 4280). Il est membre de l’Institut Universitaire de France. Pendant cinq ans (2010-2015), il a été directeur de la Fondation Auschwitz à Bruxelles. Depuis 2016, il dirige la revue Mémoires en jeu, après avoir été rédacteur en chef de la revue Témoigner entre histoire et mémoire (2008-2015). Il est l’auteur de 9 monographies, 8 recueils collectifs et 5 éditions d’archives. Il est responsable au sein du CELIS de l’axe « Mémoires en jeu ». Cet axe se propose d’explorer les liens entre littérature, arts, culture et société à partir des questions mémorielles et testimoniales. Il s’agit des représentations plurielles, polyphoniques et hétérodoxes liées au passé concernant aussi bien les violences collectives, le rapport à l’histoire et la pédagogie, que le « rétro », la nostalgie, le contrefactuel ou les problématiques liées à la mémoire du futur. Cette interrogation mémorielle critique engage à étudier les violences collectives également en tant que violences de genre, sans exclure les questions des subalternes. Cet axe est adossé au programme « La place du témoin » dirigé par Philippe Mesnard à l’Institut Universitaire de France.
Ses prolongements sont la revue Mémoires en jeu / Memory at stake (éditions papier et on-line : https://www.memoires-en-jeu.com/)