Responsables : Anne-Sophie Gomez et Françoise Laurent
Les trois termes de ce titre désignent des problématiques susceptibles d’être abordées tant séparément que de manière articulée et interdisciplinaire.

Questions de corpus :

La question des corpus est posée comme une véritable problématique qui constitue une recherche en soi. Aussi le terme « corpus » peut-il désigner, dans son acception générale, un recueil de pièces ou de documents concernant une même matière, une même discipline ou un même auteur, ou encore de la mise à disposition de textes présentant une unité d’époque et de genre, ou ce rapportant à un même auteur.

Perspectives diachroniques :

La diachronie est partie prenante de cette interrogation sur les corpus qui peuvent grâce à cette orientation être abordés de manière dynamique et qui initient une recherche susceptible de déboucher sur la constitution de bases de données.
  • C’est dans ce sillage que s’inscrivent les recherches menées par Alain Montandon, qui travaille à l’établissement d’une bibliographie des insectes représentés en musique, à partir d’œuvres de fiction et d’œuvres poétiques ayant un ou des insectes comme sujet principal, et qui prépare un Dictionnaire culturel et littéraire de l’insecte à paraître en 2021-2022 aux éditions Honoré Champion (la version papier pourrait par la suite avoir une extension électronique).
  • Constitution d’un corpus numérique dans le cadre du projet « InteRRsoc » financé par le défi 4 de l’ISite : «Scénariographie et langage iconique du risque de catastrophe naturelle à travers la bande dessinée et le roman graphique ». Finalisation prévue pour l’année 2021 (Viviane Alary et Gheorghes Derbac).
  • Assia Mohssine, Daniel Rodrigues et Stéphanie Urdician travaillent à la construction d’une plateforme MAAC (Matrimoine afro-américano-caribéen). Une action spécifique est envisagée en réponse à un AAP de L’Agence Universitaire pour la Francophonie (AUF) dont l’un des axes est « Mémoire collective et résilience ». Mise en avant des processus de transmissions/transformations des legs au féminin présents dans les œuvres des écrivaines afro-descendantes dans les Amériques. Participation à la création d’une plateforme numérique interactive en partenariat avec les universités caribéennes, avec une base de données sur les Matrimoines afro-caribo-américains, et son utilisation/re-création chez les écrivaines afro-descendantes dans les Amériques.
La perspective diachronique s’applique aussi à l’analyse d’une figure historique et/ ou littéraire.

Analyse des formes et des genres : poétique, rhétorique, stylistique :

L’analyse des formes ouvre, quant à elle, un vaste champ d’application. Elle implique notamment l’étude des littératures dans leur réception depuis l’Antiquité jusqu’à l’époque contemporaine, et ne se départit pas d’une réflexion sur les genres abordés en diachronie, comme en synchronie.
  • CLASTEA (Congrès international sur la réception des modèles antiques dans le théâtre ibérique, ibéro-américain et francophone), organisé par Stéphanie Urdician et Véronique Léonard-Roques de l’Université de Bretagne Occidentale. Prévue en avril 2020, cette rencontre est reportée en novembre-décembre 2021. Son objet est d’observer la permanence et les transformations des représentations des identités dans le théâtre antique et dans ses réceptions pour y sonder les enjeux historiques, politiques et sociaux qui sous-tendent le processus de réécriture de textes fondateurs de la culture occidentale qui continuent de fonctionner comme reflets d’une époque et des vicissitudes de l’être humain.
L’approche des genres littéraires ressortit aussi aux liens entre un auteur et son temps, ainsi que, plus globalement, les interactions existantes entre l’écriture et le contexte social, culturel et historique.

Bien sûr, les formes sont aussi envisagées dans une acception large embrassant la poétique, la rhétorique, la stylistique, et la mise au jour des influences réciproques de ces trois domaines.

Auteurs et perspectives comparatives :

Pour paraphraser Buffon et son Discours sur le style, le style, c’est bien sûr « l’homme », un auteur dont différents travaux ont pour but d’étudier la production littéraire suivant une perspective comparative ou centrée sur un seul auteur.
  • Patricia Godi-Tkatchouk et Catherine Tauveron organisent le 30 septembre 2021 une journée d’études (initialement prévue le 20 novembre 2020) sur « Des contes des Grimm à leur « transformation » par Anne Sexton : un miroir à deux faces », à la MSH de Clermont-Ferrand.
  • Sylviane Coyault organise du 15 au 16 octobre 2021 un colloque consacré à « Marie-Hélène Lafon ou l’écriture à l’épicentre», MSH de Clermont-Ferrand.