(Sous réserve de modification/amélioration)

L’axe « Décentrements » se structure autour d’une notion dont la polysémie et l’actualité sont à même de fédérer divers projets de recherche relevant d’approches à la fois « contemporanéistes » et transhistoriques, et s’inscrivant dans des perspectives autant épistémologiques, culturelles, socio-politiques que poétiques.

Encore peu exploré selon une dynamique transversale, le décentrement concerne, dans un sens général, « l’action de se décentrer». La diversité des types et modes de décentrement possibles se manifeste par les acceptions plurielles de cette notion dérivée du verbe «décentrer», qui suggèrent cinq orientations de recherche possibles – qui seront a priori toutes exploitées en 2022.

Penser les décentrements : concepts, mouvements, échelles:

Dans un sens dit littéraire, « décentrer » se rattache à l’idée de « changer de centre », mais aussi à celle de « perdre son centre». Cette ambivalence souligne d’emblée que penser les décentrements suppose de mener une réflexion sur ce que l’on entend par «centre(s) » et implique de réfléchir aux mouvements multiples qui accompagnent l’action de se décentrer, ainsi qu’aux échelles du décentrement.


Projets 2022 :

  • L’organisation de la journée d’études sur « Francophonie(s) d’Asie : Situation(s) et perspectives », est prévue le 7 avril 2022, à la MSH de Clermont-Ferrand. Responsable scientifique : Yvan Daniel. Responsable du comité : Qiannan Zhang (doctorante du CELIS). Cette journée a pour ambition de permettre des rencontres et un état des lieux des activités de la recherche et de la création littéraires dans les différentes francophonies d’Asie. Elle vise à établir des contacts et des échanges, dans l’objectif de susciter des collaborations et des publications communes sur ces sujets.
 
  • Dans une perspective tant géographique qu’idéologique, les études postcoloniales se sont inscrites dans une volonté de décentrement par rapport aux imaginaires associés aux centres décisionnels des Empires coloniaux. Les études décoloniales initiées dans l’aire latino-américaine ont ensuite proposé une autre lecture de la colonialité, en procédant à un deuxième décentrement par rapport à certaines catégories des études postcoloniales. Les articulations et/ou prolongements possibles entre les deux champs seront (entre autres) explorés selon une approche sociocritique dans le cadre du Congrès de l’Institut International de Sociocritique qui aura lieu à Clermont-Ferrand du 8 au 10 juin 2022, «Sociocritique et “tournant décolonial” : convergences et perspectives », organisé par Assia Mohssine.
 

Actions réalisées : année 2021

  • —Journée d’études : « Fictions de l’Extrême-Orient : places de l’Asie sur la scène culturelle mondiale », 4 juin 2021, MSH de Clermont-Ferrand. Responsables scientifiques: Yvan Daniel et Manon Amandio (ATER en littérature comparée).
  • Publication : Le collectif ZoneZadir (dont fait partie Chloé Chaudet) a dirigé le dossier «Zones à dire. Vers une écopoétique transculturelle », dans Littérature, vol. 201, n°1, mars 2021. Comme son nom l’indique, ce dossier cherchait à envisager l’écopoétique selon une perspective transculturelle, en l’occurrence essentiellement transatlantique. https://u-paris.fr/cerilac/ines-cazalas-litterature-vol-201-n1-mars-2021/
  • Publication : Chloé Chaudet, Claudine Le Blanc, Muriel Détrie et Sarga Moussa : Hors Frontières. Écritures du déplacement dans une perspective mondiale, TRANS – Revue de littérature générale et comparée, « Séminaires », n° 26, 2021 (en ligne) ; URL: https://journals.openedition.org/trans/4259.

Rapports entre « soi » et « l’autre » :

En psychologie, le « décentrement » désigne l’idée d’« éloigner de soi le centre d’intérêt de quelque chose ». Cette définition peut faire écho à la question des rapports entre «soi » et «l’autre », et de la nature de ces rapports. En l’occurrence, « l’autre » pourrait notamment se référer à celui ou celle qui entretient une relation avec le centre (cf. alter), mais désignerait aussi celui ou celle qui s’écarte radicalement du centre (cf. alius). Dans les deux cas, la question des relations entre les « périphéries » et les centres est essentielle.
 

Projets 2022 :

  • La table ronde sur le « Récit de voyage et décentrement: enjeux et méthodes » sera organisée en lien avec la Revue Viatica, à la MSH de Clermont-Ferrand, le 30 septembre 2022 (14h-17h). Responsables scientifiques : Anne Rouhette, Philippe Antoine et Chloé Chaudet. Cette table ronde accueillera Sarga Moussa et Alain Guyot, rédacteurs en chef de la revue Viatica et aussi plusieurs membres du comité de rédaction.
Séminaire de sociopoétique (programme «Habiter ailleurs ») : En 2022, l’axe «Décentrements » entre tout particulièrement en dialogue avec le séminaire de sociopoétique et les manifestations lui étant associées, via le programme « Habiter ailleurs » (volet «Sociopoétique de l’étape »), porté par Françoise Le Borgne et Alain Montandon. Voici les actions envisagées :
  • Conférence de Françoise Laurent : « Les haltes du chemin dans le livre du pèlerin de Compostelle du XIIe siècle », 11 janvier 2021, MSH de Clermont-Ferrand. Responsables scientifiques : Alain Montandon et Françoise Le Borgne.
  • Conférences Philippe Mesnard et Arnaud Maryvonne : « Les impasses du lieu de transit», 18 janvier2022, MSH de Clermont-Ferrand. Responsables scientifiques : Alain Montandon et Françoise Le Borgne.
  • Conférence de Thierry Paquot « Aire de jeu ou jeu comme ère. L’enfant joueur et ses territoires », 1 février 2022, MSH de Clermont-Ferrand. Responsables scientifiques: Alain Montandon et Françoise Le Borgne.
 
  • Les étudiants du Master Lettres et Création littéraire organiseront cette année une journée consacrée aux représentations du jardin dans les littératures, en particulier dans le texte poétique : «Écopoétique des jardins», 3 juin 2022, MSH de Clermont-Ferrand (Responsable scientifique : Yvan Daniel). La journée sera organisée dans le cadre des manifestations soutenues par le Ministère de la Culture pour les « Rendez-vous aux jardins 2022 » (premier week-end de juin). Les organisateurs étudiants solliciteront le soutien de la DRAC dans ce cadre. La journée comportera non seulement des interventions des étudiants (communications sur le sujet), mais aussi des participations extérieures (personnalités invitées : poètes et/ou jardiniers). Le projet est actuellement en préparation, plusieurs autres activités sont envisagées (lectures publiques, visite d’un jardin remarquable, etc.).
 
  • La journée d’études « De l’invisibilité à la visibilité : représentations des marges diasporiques », sera organisée par le CELIS (Centre de Recherches sur les littératures et la Sociopoétique) de l’Université Clermont Auvergne, en collaboration avec le centre de recherche ECLLA (Études du Contemporain en Littératures, Langues et Arts) de l’Université Jean Monnet, Saint-Étienne) sous la direction de Nicolas Violle et Marlène Barroso-Fontanel (CELIS) ; Christine Dualé et Anne-Lise Martin-Lamellet (ECCLA) aura lieu le 5 mai 2022 à la MSH de Clermont-Ferrand. Cette 2ème journée d’études (la première journée a eu lieu le 27 mai 2021, à l’Université Jean Monnet Saint-Étienne) se penchera sur les interactions entre décentrement et transculturalité, notamment dans les arts et la littérature, pour voir comment ces processus ont pu contribuer à la dé-marginalisation et/ou dé-minoration de certaines catégories sociales et peut-être même participer à l’émergence d’un nouvel humanisme/universalisme ?
 
  • Publication du volume De l’invisibilité à la visibilité : représentations des marges diasporiques, Christine Dualé, Anne-Lise Martin-Lamellet, Marlène Barroso-Fontanel (dir.), Revue Résonances, 2022.

Séminaire de sociopoétique (programme « Habiter ailleurs ») : En 2022, l’axe « Décentrements » entre tout particulièrement en dialogue avec le séminaire de sociopoétique et les manifestations lui étant associées, via le programme « Habiter ailleurs », volet « Sociopoétique de l’étape »), porté par Françoise Le Borgne et Alain Montandon.
  • Conférence de Françoise Laurent : « Les haltes du chemin dans le livre du pèlerin de Compostelle du XIIe siècle », 11 janvier 2022, à la MSH de Clermont-Ferrand. Responsables scientifiques : Alain Montandon et Françoise Le Borgne.
  •  Conférences Philippe Mesnard et Arnaud Maryvonne : « Les impasses du lieu de transit », 18 janvier 2022, MSH de Clermont-Ferrand. Responsables scientifiques : Alain Montandon et Françoise Le Borgne.
  • Conférence de Thierry Paquot : « Aire de jeu ou jeu comme ère. L’enfant joueur et ses territoires », 1 février 2022, MSH de Clermont-Ferrand. Responsables scientifiques : Alain Montandon et Françoise Le Borgne.
  • Publication du volume d'Alain Montandon et Françoise Le Borgne (dir.), Villégiatures, Paris, Honoré Champion, 2022.
 

Actions réalisées : année 2021

  • Journée d’études : « De l’invisibilité à la visibilité : représentations des marges diasporiques », 27 mai 2021, Université Jean Monnet Saint-Étienne. Responsables scientifiques : Christine Dualé, Anne-Lise Martin-Lamellet (ECCLA -Études du Contemporain en Littératures, Langues et Arts de l’Université Jean Monnet, Saint-Étienne) et Marlène Barroso-Fontanel (CELIS).
  • Journée d’études : « Moirures transalpines à travers des récits de voyage et des changes épistolaires du XIXe et XXe siècles », 10 décembre 2021, MSH de Clermont-Ferrand. Responsable scientifique : Jean Ghidina et Fabiana Savorgnan di Brazzà (Uiversité d’Udine).

Séminaire de sociopoétique (programme « Habiter ailleurs », volet « Sociopoétique de l’étape ») :
  •  « Sociopoétique de l’étape », le 29 juin 2021, MSH de Clermont-Ferrand. Responsables scientifiques : Alain Montandon et Françoise Le Borgne.
— Conférence de Catherine Morgan-Proux : « Une sociopoétique des stations-service »
— Conférence de Manon Amandio : « Au détour de l’enquête : une sociopoétique du diner américain ».
 
  • Conférence de Catherine Milkovitch-Rioux et Nathalie Vincent-Munnia : « Habiter dehors. Sociopoétique du campement de réfugiés », 15 décembre 2021, MSH de Clermont-Ferrand. Responsables scientifiques : Alain Montandon et Françoise Le Borgne.

Décentrement et transhistoricité :

Dans le contexte de la technologie, « décentrer » consiste à déplacer le centre de gravité d’un élément, et par extension, à le faire tourner autour d’un point autre. Il émergerait ici la question d’un possible transfert / « report » d’un centre à un autre, à même d’interroger la notion de décentrement dans une perspective transhistorique.


Actions réalisées : année 2021

  •  Chloé Chaudet, Philippe Antoine, Gilles Louÿs et Sarga Moussa (dir.), La Littérature de voyage aujourd’hui. Héritages et reconfigurations, Paris, Classiques Garnier, coll. « La Revue des lettres modernes », 2021, 299 p.

Décentrement et critique des normes :

Dans le domaine de l’optique, le « décentrement » désigne un « défaut d’alignement des centres des lentilles d’un appareil d’optique». Cette idée de « défaut d’alignement » incite à envisager la question du rapport à la norme et au canon (la « norme » et le «canon» ne renvoyant pas tout à fait aux mêmes référents et figures que le « centre »), et, plus largement, à procéder à une critique de la normalisation de certains concepts, objets et représentations récurrents dans nos disciplines.
 

Projets 2022 :

  • Publication en ligne : Écocritique(s) et catastrophes naturelles : perspectives transdisciplinaires / Ecocriticism(s) and Natural Catastrophes: Transdisciplinary Perspectives, Chloé Chaudet, Anne Garrait-Bourrier, Lila Lamrous et Gaëlle Loisel (dir.), Fabula- Les colloques en ligne, 2022 ;  https://www.fabula.org/colloques/sommaire7756.php  
  •  InteRRsoc (Interactions Risques et Représentations Socioculturelles, CIR4, CAP 20-25 (2018-2021). Publication du volume Percevoir, Communiquer, Raconter, Représenter le risque naturel, Viviane Alary, Sébastien Rouquette, Benjamin van Wik de Wries (dir.), PUBP, 2022.
 
  • Réunions élargies pour la création d’une revue interdisciplianire TEAS en ligne (Pollen): Terre, environnement, arts et sociétés (gestion des risques de catastrophes naturelles, problématiques écologiques et environnementales, biodiversité, changement climatique ; éco-critique, écopoétique, éco-sociopoétique pour le CELIS).
 
  • —Le 61e Congrès annuel de la SAES, MSH de Clermont-Ferrand, 2-4 juin 2022. Responsables scientifiques au CELIS : Anne Garrait-Bourrier, Christophe Gelly, Anne Rouhette.
 

Actions réalisées : année 2021

Manifestations scientifiques :

  • Colloque international organisé en lien avec le « challenge 4 » de l’I-Site (« Risques naturels catastrophiques et vulnérabilité socio-économique ») : « Représentations et perceptions des risques naturels », 7- 8 juin 2021, MSH de Clermont-Ferrand. Responsables scientifiques : Viviane Alary (CELIS), Sébastien Rouquette (Communication et Sociétés) et Benjamin Van Wyk de Vries (Laboratoire Magmas et Volcans.
  • Programme Aires géoculturelles : Congrès international de l’AGES « Catastrophes, menaces et risques naturels », 10, 11 et 12 juin 2021, MSH de Clermont-Ferrand. Responsables scientifiques : Anne-Sophie Gomez et Fanny Platelle.


Dans une perspective genrée, plusieurs travaux se focaliseront sur la question de la différence, catégorie centrale dans les études féminines, et la critique littéraire féministe – renvoyant à un regard décentré tant sur l’évolution des genres littéraires que sur les représentations/rapports de genre (écriture féminine, écriture des femmes, tradition et généalogies féminines…)
 

Projets 2022 :

  • Journée d’études : « Épicas invertidas en Sor Juana », 18 mars 2022, Museo de la Ciudad de Guadalajara (Independencia 684, Zona Centro, Jalisco, 44100 Guadalajara, Mexique) Responsables scientifiques : Assia Mohssine (CELIS), Sara Poot Herrera, Carmen Villoro et Jorge Souza.
  • Dans le cadre d’une collaboration entre l’Université Clermont Auvergne (CELIS) et la Biblioteca Iberoamericana Octavio Paz, Assia Mohssine organisera une journée d’études internationale « Las épicas inversas de Fatema Mernissi. Ensonacion y trashumancia» en lien avec le projet de recherche « Mujeres, Cuerpos y Épicas inversas », 6-7 octobre 2022, Université de Guadalajara, Mexique. Responsables scientifiques : Assia Mohssine et Maria Reyna Carretero Rangel
  • Assia Mohssine, Voces sin fronteras, Editions Alfar, Sevilla, Espagne, 2022.
  • Assia Mohssine et Samuel Rodríguez (dir.), Nuevas escrituras del mal en las creadoras hispánicas contemporáneas, Ediciones Alfar, Séville, 2022.
 
  • Journée d’études : « L’actualité de la critique littéraire brésilienne : Le centre en perspective », MSH de Clermont-Ferrand, 30-31 mai 2022. Responsables scientifiques : Daniel Rodrigues et Natacha Belfort.
  • Bénédicte Mathios et Stéphanie Urdician (dir.), Approches franco-hispaniques. Regards croisés et pluridisciplinaires, éditeur (Champion ou Presses Sorbonne nouvelle), 2022.


En lien avec le programme MAAC :
  • Stéphanie Urdician (dir.), À la recherche des matrimoines, L’Harmattan, coll. « Créations au féminin », 2022.
  •  Publication du volume sous la direction de Stéphanie Urdician (CELIS, UCA) et Karine Bénac (LC2S, Université des Antilles), sur « Matrimoine-Afro-Américano-Caribéen (MAAC) : enjeux, pratiques, représentations », Revue MAAC ou Revue IdeAs, 2022.
  • Dépôt de nouveaux dossiers d’AAP (Agence Française du Développement et AUF) : matrimoine, tourisme culturel et responsable dans les Caraïbes. Responsables scientifiques : Stéphanie Urdician, Assia Mohssine et Daniel Rodrigues.
  •  Création d’un Wébinaire « Matrimoines » toutes aires culturelles et langage confondus.


Actions réalisées : année 2021

  •  Colloque international organisé en lien avec le « challenge 4 » de l’I-Site (« Risques naturels catastrophiques et vulnérabilité socio-économique ») : « Représentations et perceptions des risques naturels », 7- 8 juin 202, MSH de Clermont-Ferrand. Responsables scientifiques : Viviane Alary (CELIS), Sébastien Rouquette (Communication et Sociétés) et Benjamin Van Wyk de Vries (Laboratoire Magmas et Volcans.
  • Colloque international : « Travestissements de la voix dans les littératures ibéro-américaines contemporaines », 6-8 octobre 2021, MSH de Clermont-Ferrand. Responsables scientifiques : Assia Mohssine et Daniel Rodrigues.
  • Atelier Recherche-Création : CLASTEA V-Congrès international sur la réception des modèles antiques dans le théâtre ibérique, ibéro-américain et francophone. Identités: représentations, constructions et déconstructions, 8-10 décembre 2021, MSH de Clermont-Ferrand et CNCS de Moulins. Responsable scientifique : Stéphanie Urdician.
  • Table ronde : « Femmes écrivains-journalistes dans l’espace luso-brésilien » organisée dans le cadre du Séminaire de la chaire Sa de Miranda, 2 décembre 2021, MSH de Clermont-Ferrand. Table ronde modérée par Ailton Sobrihno. Responsable scientifique : Daniel Rodrigues.
 
  • En lien avec le programme MAAC : Séminaire / Exposition Franco Hispanique, organisé en collaboration avec l’Universidad de Castilla-La Mancha, 3 décembre 2021, MSH de Clermont-Ferrand. Responsables scientifiques : Bénédicte Mathios et Stéphanie Urdician (CELIS) ; Matías Barchino et Claude Duée (UCLM).
 
  • Publication : Pascale Auraix-Jonchière et Stéphanie Urdician (dir.), « Sociopoétique du handicap », Revue Sociopoétiques n° 6, Clermont-Ferrand, POLEN, automne 2021. URL : https://revues-msh.uca.fr/sociopoetiques/index.php?id=1303
  • Assia Mohssine et Samuel Rodríguez (dir.), Nuevas escrituras del mal en las creadoras hispánicas contemporáneas, Ediciones Alfar, Séville, 2021 (à paraître).

Expositions : Programme Matrimoine afro-américano-caribéen (MAAC) : — Inauguration de 3 expositions (10 juin-24 sept. 2021) :
*Matrimoine afro-américano-caribéen
*Pilquen : l’héritage des femmes Mapuche
*Femmes d’Afrique du Sud. Les ravages de la colonisation et de la décolonisation
Coordination : Assia Mohssine, Daniel Rodrigues et Stéphanie Urdician.
Établissements organisateurs : Université Clermont Auvergne (CELIS), Service Université Culture, Bibliothèque Universitaire, Agence Universitaire de la Francophonie (Caraïbe, Europe de l’Ouest).
 
  • En lien avec le programme MAAC : Visites guidées des expositions Matrimoine afro-américano-caribéen, 18 septembre 2021 à 11h et à 14h. Lieux : Institut d’Auvergne-Rhône-Alpes du Développement des Territoires (IADT), 51 Bd François Mitterrand, 63000 Clermont-Ferrand. Bibliothèque Droit, Économie, Management, 41 Bd François Mitterrand, 63000 Clermont-Ferrand. Responsables : Assia Mohssine, Daniel Rodrigues, Stéphanie Urdician.
 

Perspectives critiques sur le décentrement :

Enfin, on pourra envisager de manière critique la notion autour de laquelle se déploie cet axe, notamment en interrogeant la nature problématique de certains décentrements.

Cette interrogation sera par ailleurs transversale à l’ensemble des projets.
 

Actions réalisées : année 2021

  • Publication : Chloé Chaudet, Philippe Antoine, Gilles Louÿs et Sarga Moussa (dir.), La Littérature de voyage aujourd’hui. Héritages et reconfigurations, Paris, Classiques Garnier, coll. « La Revue des lettres modernes », 2021, 299 p.